Pour un Noël solidaire

Pour un Noël solidaire

Noël nous rappelle, avec la phrase de l’Écriture que nous avons choisi d’approfondir ce mois-ci, qu’ « Il vient lui-même nous sauver » (Is 35, 4). De quoi ? De nos souffrances, de nos peurs, More »

Éduquer à la paix, un effort et un choix

Éduquer à la paix, un effort et un choix

Le 15 novembre à Paris, deux jours après les commémorations des attentats de 2015, dans cette maison-monde qu’est l’UNESCO, 500 personnes ont esquissé les bases d’une nouvelle culture de la paix dont Chiara More »

Maria Voce :  »Réinventer la paix »

Maria Voce :  »Réinventer la paix »

« Aujourd’hui, ce qui se présente sans cesse à nos yeux, c’est l’image d’un monde déchiré par toute sorte de conflits, un monde qui dresse des murs, où les migrants et les réfugiés More »

A l’Unesco (Paris)  Réinventer la paix  « Éduquer à un humanisme basé sur l’unité de la famille humaine »

A l’Unesco (Paris) Réinventer la paix « Éduquer à un humanisme basé sur l’unité de la famille humaine »

Une manifestation culturelle « Réinventer la paix » est organisée le mardi 15 novembre 2016 à l’Unesco (Paris) à l’occasion des 20 ans du Prix UNESCO de l’éducation pour la paix décernée en 1996 More »

Face à « la guerre mondiale par petits morceaux » : promouvoir la « paix par petits morceaux »

Face à « la guerre mondiale par petits morceaux » : promouvoir la « paix par petits morceaux »

Maria Voce, présidente du Mouvement des Focolari, nous a accordé cet entretien à l’occasion du colloque international « Réinventer la paix » organisé le 15 novembre prochain à l’UNESCO, à Paris, vingt ans après More »

 

Pour un Noël solidaire

Noël nous rappelle, avec la phrase de l’Écriture que nous avons choisi d’approfondir ce mois-ci, qu’ « Il vient lui-même nous sauver » (Is 35, 4).

De quoi ? De nos souffrances, de nos peurs, de nos angoisses…mais surtout de nous-mêmes, de notre égoïsme, de notre indifférence vis-à-vis de celui qui souffre.
Mon souhait donc, veut être une invitation faite à moi-même et à tous, à aller au-delà de nous-mêmes afin d’accueillir l’autre, tous : celui qui est dans le besoin, celui qui a été contraint à l’abandon de ses propres terres, par les guerres et par la faim, celui qui est seul, marginal, prisonnier…

Je souhaite que chacun d’entre nous, après avoir expérimenté l’amour de Dieu qui nous sauve, puisse être une main tendue à ’’sauver’’ celui qui est à côté de nous.

Joyeux Noël à chacune et chacun !

Maria Voce

Strasbourg : « Préparons-nous à Noël en famille »

C’est ainsi que se sont retrouvés une cinquantaine de personnes. Priorité donnée aux enfants qui par leur joie de vivre ont passé un après-midi riche en surprises.

Des couples d’autres pays ou d’autres religions ont fait de cet après-midi, un moment unique, permettant de mieux se connaître, de se retrouver chacun selon ses goûts, dans différents ateliers.

A permis d’exprimer tous les talents de bricolage, de pâtisserie ou de chansons.

Donner place a permis la signification de la crèche, par un temps de réflexion, de comprendre le pourquoi de nos retrouvailles.

Après la lecture d’un conte, nous nous sommes régalés pour un goûter bien garni en pâtisseries fournies par les uns et les autres, ou fait au courant de l’après-midi.

Suivi de la participation à l’Eucharistie du soir, selon le désir de chacun.

L’important, fût de se prendre un temps pour se connaître, de se parler, comprendre la culture de l’autre et sa différence.

Ces quelques heures, sont un début pour approfondir notre relation, qui devrait se poursuivre tout au long de l’année.

 

Thann : Préparer Noël en famille.

Ce fut une belle après- midi chaleureuse où la joie de tous ,mêlée à la générosité et aux différents  talents de tous ceux qui ont offert leur service ou prestation, ont permis de mesurer la présence du Christ Ressuscité au milieu de nous.

Le chant « Viens Emmanuel, viens, viens parmi nous…. » Et l’explication de l’icône de la famille du diocèse présente pour l’occasion, ont donné le ton à l’après-midi.

Les contes de deux adhérentes ont réjouis petits et grands.de la cithare et du piano joué par une personne de la paroisse et une gen ont réjoui notre cœur.

Les cinq ateliers proposés par les membres de la communauté locale ont eu beaucoup de succès et se sont déroulés dans une ambiance chaleureuse.

Les jeunes Juniors pour un monde unis et les gen3 et 4 se sont bien investi dans deux contes et deux danses. C’était « drôle » et profond.

Cette fête fut une belle réussite et nous approchons de Noël avec le cœur plein de la joie de l’Espérance.

Le vicaire épiscopal du Haut-Rhin nous a exprimé son regret de ne pouvoir nous rejoindre . Il a parlé la fête « préparer Noël en famille » lors du chant participatif qui a suivi à la Collégiale organisé par la paroisse.

 Quelques impressions recueillies  après la rencontre :

Une personne qui ne connaissait pas le mouvement auparavant : « On se sent bien avec les focolari ».

Une autre personne de l’œuvre : « Ma fille et mes petits enfants étaient très heureux ».

Une adhérente : « J’avais du mal à me décider à venir et maintenant je ne regrette pas du tout ».

Une autre : « j’ai du mal à vous quitter ».

Strasbourg : La fraternité est-elle compatible avec la politique?

Voir l’invitation et le bulletin d’inscription : ICI

 

Nantes : En marche vers Noël

Ce 27 novembre, premier dimanche de l’Avent, une quarantaine d’adultes et enfants se sont réunis à Saint-Philbert de Grand-Lieu pour commencer à préparer Noël.

En route vers Noël

La fête en famille élargie avant la fête familiale ! De joyeuses journées pour préparer Noël auront lieu un peu partout dans un esprit de mixité intergénérationnelle et de partage des talents.  

Éduquer à la paix, un effort et un choix

Le 15 novembre à Paris, deux jours après les commémorations des attentats de 2015, dans cette maison-monde qu’est l’UNESCO, 500 personnes ont esquissé les bases d’une nouvelle culture de la paix dont Chiara Lubich reste une source d’inspiration.

Maria Voce :  »Réinventer la paix »

« Aujourd’hui, ce qui se présente sans cesse à nos yeux, c’est l’image d’un monde déchiré par toute sorte de conflits, un monde qui dresse des murs, où les migrants et les réfugiés tentent de fuir la misère et la guerre et où les égoïsmes politiques s’affrontent sans se soucier des retombées sur la vie des hommes ».

UNITÉ DE LA FAMILLE HUMAINE ET CULTURE DE PAIX

Jesús Morán, Coprésident du Mouvement des Focolari, à l’UNESCO, 15 novembre 2016

Lire son intervention

Réinventer la paix

Déclaration de New Humanity

Lire la déclaration de New Humanity à l’Unesco